Accueil » Archives
Articles dans la catégorie Fil Rouge

Super Héros »

[4 août 2009 | Aucun commentaire | Laure K]

Alors pourquoi ? Pourquoi le XXIe siècle a-t-il besoin de s’inventer de nouveaux super héros? Pour rêver ? Pour espérer ?
En fait, le héros / super héros cristallise en un seul individu certaines valeurs suprêmes : bravoure, force, sacrifice, audace… Ce sont ces valeurs bien plus que le personnage qui sont admirées voire vénérées par les foules. Ainsi, chaque civilisation se forge son ou ses propres héros en fonction de ses valeurs. Dans certains cas extrêmes, comme les régimes totalitaires, les héros sont instrumentalisés et le personnage ainsi que les valeurs qu’il porte …

Super Héros »

[4 août 2009 | 2 commentaires | Laure K]

Qui n’a jamais rêvé d’être un super héros ? Qui n’a jamais enfilé un slip par-dessus un collant ? Que celui qui n’a jamais essayé de s’envoler me jette la première… toile d’araignée !!!
Je me suis toujours demandée pourquoi les super héros nous font rêver ? Et pourquoi ils nous font toujours rêver quand nous grandissons ? Car si je comprends cette envie de posséder des super pouvoirs (force physique surhumaine, rapidité hors du commun, résistance à la douleur…), j’ai plus de mal à envisager le besoin de se « travestir ». A moins que ce qui …

Art & espace public, Carnaval »

[4 août 2009 | Un commentaire | Marie S.]

Les révoltes « sociales » sont souvent condamnées au nom de leur inefficacité et de leur irrationalité.
Notre époque célèbre les négociations apaisées, les compromis passés entre gens responsables et les consensus d’experts éclairés.
 
 
 
 
A soutenir que les révoltes populaires accroissent la liberté politique, on pourrait donc faire croire à une apologie populiste et irresponsable de la violence.
A soutenir que le carnaval est un outil cathartique où le grotesque, l’affranchissement de la vérité et le renversement de la hiérarchie sont salutaires, on pourrait donc passer pour des utopistes démagogiques.
 Pourtant la liberté politique meurt en …

Carnaval, Street Art »

[4 août 2009 | Aucun commentaire | Marie S.]

La libération culturelle de l’espace public est atteinte grâce à l’action de tous ceux qui apportent à la collectivité leurs rêves, expériences, connaissances, présences.
 
 
 
La phrase de Thucydide « il faut choisir ; se reposer ou être libre », pose le grand problème de la démocratie et de l’individualisme en mettant du côté de la liberté, l’action et en assimilant l’inaction avec un artefact de liberté.
L’organisation des fêtes de rue est une proposition faite à la société pour briser l’individualisme par la participation massive des individus à des actions autonomes destinées …